Le style peace and love des dreadlocks

Les dreadlocks font penser à ces stars du reggae. Ils ont gagné leur notoriété et se font remarquer un peu par tout dans le monde. Derrière cette coiffure plus qu’original se cache une histoire, une culture, une connotation religieuse mais aussi une touche de politique. Les artistes militants et les adeptes de la spiritualité les portent comme signe de respect à leurs convictions. Voici de quoi il retourne.

Les dreadlocks et leur histoire

Dreadlocks veut dire littéralement « boucles de la peur ». Cela en dit beaucoup. Pour vous aider à avoir une idée sur la question, continuez à lire. Ce sont des cheveux naturels emmêlés. On les appelle aussi « rastas », même si ce dernier est en effet, une communauté d’individus. Son nom est du au fait que la coiffure a un aspect brouillon. Toutefois, les dreadlocks sont sacrés et véhiculent un message. De l’autre côté, il y a le terme dread of God (la crainte de Dieu) que la coiffure transmet. Ce qui est fascinant avec les dreadlocks c’est que son origine date de l’époque pharaonienne. Mais c’est le mouvement rasta en Jamaïque des années 50 qui l’a rendu populaire.

Les dreadlocks dans le monde de la culture

Les dreadlocks sont porteurs de message si on regarde son côté social. Ils peuvent dire qu’une personne appartient à une religion, à une politique ou encore à un groupe culturel. Comment se placent les dreadlocks dans les cultures du monde ? En Asie de l’Est, les dreadlocks ont été désignés comme des amulettes pour un gage de santé. En Afrique, la Baye Fall du Sénégal, ils font référence à Ibrahima Fall, un marabout. En Inde, les dreadlocks font référence au rejet de la vanité et de l’attachement physique. Bref, les dreadlocks sont porteurs de messages des cultures du monde et de son histoire, avant de devenir cool et fun.